Menu

Actualités

Conférence "Louis-Ferdinand Céline : une parenthèse bretonne"

Publiée le: 05-10-2020

Louis-Ferdinand Céline :

Une parenthèse bretonne

 

Rarement écrivain aura autant suscité les passions que Louis-Ferdinand Céline. Que l’on apprécie le style novateur de Voyage au bout de la nuit, où que l’on déteste le sulfureux pamphlétaire antisémite, nul ne peut rester indifférent. Louis-Ferdinand Céline est l’écrivain français le plus lu et le plus étudié à l’université. Si son œuvre est relativement familière au plus grand nombre, sa vie est souvent méconnue du public malgré les publications critiques publiées régulièrement. Néanmoins, cette profusion éditoriale permet de mieux comprendre une vie riche et complexe et d’appréhender l’œuvre loin des passions partisanes. Dans Rigodon, Céline avait écrit : « Nous vivons presque sept vies de chat, ça se voit, sept fois plus cons qu’eux... » Sept, c’est bien le nombre de vies qu’il a fallu à Louis-Ferdinand Céline pour atteindre son long voyage au bout de la nuit… Suivons-le dans ce long dédale littéraire. Mais surtout, suivons-le dans son itinéraire breton. En effet, de ses origines familiales à la fin de sa vie, la Bretagne a joué un rôle affectif important pour Louis-Ferdinand Céline. D’ailleurs, dans une lettre de 1945, il avait déclaré « Je ne suis qu'un Breton de Paris ».

La conférencière :

Après un parcours professionnel dense tant à l’international où elle a exercé comme consultante en communication et relations internationales qu’en national et notamment auprès de la municipalité de Bordeaux où elle a participé au développement culturel et patrimonial de la ville au sein de la direction générale des Affaires culturelles, Michelle Brieuc s’est totalement investie dans sa vie d’auteure et de conférencière. Inspirée par le monde théâtral, sa première passion, la musique et l’histoire, elle porte un regard sur la vie qui passe, la force des souvenirs et comment voir au-delà de son regard pour apaiser son âme.
Michelle Brieuc est sociétaire de la Société des Gens de Lettres (SGDL, Paris) et Membre de l’Académie des Arts, Sciences et Lettres (Paris).

 

Dinard – Auditorium Stefan Bouttet - Vendredi 16 octobre – 17h30

Dans la limite de 160 places

Respect des gestes barrière – masque obligatoire - gel hydro-alcoolique à l’entrée

Entrée libre

© Copyright Cercle International de la Francophonie du Grand Ouest 2017 - 2022 || Mentions Légales ||